Cassandra

5e année

Victoria,
Colombie britannique

Chez-soi

Un chez-soi pour moi, ce n’est pas un édifice. C’est l’amour, le rire, la famille, la peine. On peut démolir une maison, mais pas un chez-soi. Chez soi, on peut être fâchée, joyeuse et triste, on peut être tout ça et encore plus. Alors maintenant, vous avez un exemple de ce que ça veut dire un chez-soi.

Mon chez-moi, c’est ma mère qui me chante des chansons le matin. Des fois, je suis contente, des fois je suis triste, mais c’est surtout énervant. Ça me fait sentir en sécurité. Quand j’arrive de l’école, mes chiens Kirby et Stella jappent et grattent la porte. La nuit, si je me réveille à cause d’un mauvais rêve, ça me rassure d’entendre mes chiens qui respirent, ma mère et mon père qui ronflent, et mon hamster qui court dans sa roue. Ça me réconforte et je me rendors.

Un chez-soi, ce n’est pas un seul endroit; ça peut être n’importe où. Je me sens chez moi en Australie et à Kangaroo Valley; je me sens chez moi quand je fais de l’équitation; je me sens chez moi chez mes tantes et chez mes grands-parents. Je me sens chez moi un peu partout. Quand je suis triste ou fâchée, ou les deux, je me colle sur mes chiens ou mon hamster. Des fois, même, je regarde mes poissons rouges. Ils me font tous sentir en sécurité. Je suis contente d’avoir un chez-moi, parce qu’il y a des gens qui n’en ont pas. Un chez-soi, c’est un endroit que personne peut t’enlever.

Partagez: