Jake

5e année

Montréal,
Québec

Chez-soi : un petit mot qui signifie beaucoup

Mon chez-moi était autrefois une habitation
Où vivait une petite souris!
Briques fêlées et murs en haillons;
Vitres brisées et pentures pourries.

Malgré sa triste apparence,
Mes parents ont acheté cette maison.
Avec effort et persévérance,
Ils l’ont restaurée dans toute sa distinction.

Ils y ont mis six mois de labeur continu
À coup de factures et même pris au dépourvu,
À force de sueurs et de larmes, frôlant parfois la folie,
Nous avons enfin vu que ce n’était pas une fantaisie.

Aujourd’hui, ma maison c’est mon chez-moi.
Partie la p’tite souris, remplacée par un gentil lutin.
Les fenêtres nous abritent maintenant contre le froid,
Et la porte de chez nous demeure ouverte sans fin…

Mais avant tout, mon chez-moi est un sanctuaire;
J’y suis en sécurité; j’y suis aimé.
C’est un lieu d’amour, de chaleur, c’est mon repère;
Je suis moi-même sans me sentir jugé.

Bâtir une maison, c’est respectable,
Mais avoir un chez-soi, c’est un bienfait.
Créer avec ma famille des souvenirs agréables,
C’est un trésor que le monde entier mériterait.

Je remercie Habitat pour l’humanité
De m’offrir l’occasion d’écrire ce poème.
Je souhaite que mes mots viennent aux yeux de plusieurs, en toute vérité,
Pour qu’on puisse bâtir dans la joie et se dire qu’on s’aime.

Il suffit de deux syllabes et quelques lettres bout à bout
Pour définir ce lieu si agréable.
Il exprime le bien-être qu’on y trouve malgré tout,
Ce petit mot formidable.

Lire le livre illustré du poème d’Jake

Partagez: