Maëlli

6e année

Fredericton
Nouveau-Brunswick

Chez-soi

Mon chez- moi, ce n’est pas seulement une maison, mais mon quartier, ma ville, ma province et mon pays.
J’aime mon foyer parce que j’ai un toit sur la tête, un frigo rempli, un lit confortable où dormir et un calendrier sur le mur avec des photos des gens que j’aime.
Dans ma demeure, je me sens en sécurité et adorée par tout le monde.
C’est un endroit où je peux être moi-même, où je bâtis des souvenirs et continue des traditions comme manger la même sauce de spaghetti que faisait mon arrière-grand-mère. La porte de ma maison est aussi grande ouvert pour les gens qui sont moins privilégiés.
Mon quartier c’est un endroit où je peux aller me promener en toute sécurité et savoir que rien ne peux m’arriver. Si j’oublie de mettre ma bicyclette dans le garage, elle sera au même endroit le lendemain matin. Dans mon voisinage, les gens sont amicales et se donnent souvent un coup de main. S’il fait une tempête et que papa est à la pêche je sais que quelqu’un aura déneigé notre entrée et que je n’ai pas à m’inquiéter, je pourrai me rendre à l’école.
Je me sens chez-moi dans ma ville parce que je rencontre des gens que je connais partout où je vais.
Dans mon école, j’ai la chance de m’exprimer dans ma langue, d’apprendre, de faire du théâtre et des sports. Je peux aussi tricoter sur l’heure du diner des tuques pour les bébés qui sont à l’hôpital. Quand je vais en voyage j’adore revenir et voir la pancarte bienvenue au Nouveau-Brunswick ou au Canada.
J’aimerais que chaque enfant puisse avoir la même chance que moi de se sentir bien dans son foyer, quartier, ville, province et pays.