Clément

6e année

St-Eustache
Québec

un chez soi

Un chez soi, c’est avoir un toit,des murs, une famille des parents,une sœur(s)ou un frère(s). C’est un lieu où on rit, un lieu chaleureux, où on est libre d’esprit, là où on ne s’ennuie pas et là où on est en sécurité. Ça me fait de la peine quand je vois un sans abris ou une personne qui a une maladie mentale (handicap). L’autre jour, j’ai vu une personne avec un handicap mental à la piscine municipale et des enfants autour avec leurs parents. Le soir, ma mère regardait sur Spoted St-Eustache et elle voit des plaintes par rapport au monsieur de la piscine À ST-EUSTACHE. Cela est rare de voir des sans abri, mais à MONTRÉAL, non. En début d’année, ma famille et moi on est allé à MONTRÉAL et on a donné de l’argent à tous les sans abris qu‘on a vus. À la fin de la journée, j’y ai pensé et j’ai failli pleurer. Ça ne devrait pas exister. Je n’oserais pas imaginer l’atrocité qu’ils vivent. Un dernier message, à tous ceux qui vont lire mon texte, qui se font intimider, foutez vous des personnes qui vous intimident et aller le dire à un adulte.

Une maison c’est un bâtiment qui protège des intempéries, c’est avoir une chambre, un animal, un lieu à soi, de la nourriture, un atelier pour sa créativité, un lit et un salon.

Tout cela n’est peut être pas possible pour d’autres, mais l’important ce n’est pas la grosseur. Comme exemple, une personne peut vivre dans un palace, mais ce n’est rien. C’est juste du gaspillage de matériaux et d’argent. Alors qu’en Afrique, ils vivent dans des maisons en terre cuite et en paille à huit personnes dans un espace de deux mètres carré.