Max

Grade 5

North Saanich, BC
British Columbia

Home for me

Home is a place for me to stay when my parents are away.
Home is a shelter to stay on a rainy day.
A place to stay when I’m sick I can take a sip of hot chocolate or milk making memories and more .
A place to stay when I’m scared or sad or maybe mad.
A place to relax and read.
A place to keep all of your stuff and secrets.
Home is a place to play with you family and friends.
A holiday is always celebrated at home or maybe at grandma granddads.
Home is a place to do my homework and get prepared for school.
Home protects you and you protect it.
On a cold winter day you can play at home and keep warm cosy.
At home you can go on you computer and watch a video or play a game, and it doesn’t matter if the game is lame because your home keeps the secret.
Your home while all ways be there if your lost or alone.
Home is not just a place to stay and relax it’s a place to be safe and sound.
It’s the place where we grew up learned everything we now now
It’s the place we all love and cherish.
The end

accueil est un endroit pour moi de rester quand mes parents sont absents.
Accueil est un refuge pour rester sur une journée pluvieuse.
Un endroit pour rester quand je suis malade, je peux prendre une gorgée de chocolat chaud ou de lait de faire des souvenirs et plus encore.
Un endroit pour garder tous vos affaires et secrets.
Accueil est un endroit pour jouer avec vous famille et amis.
Un féérie est toujours célébré à la maison ou chez grand-mères.
Accueil est un endroit pour faire mes devoir et se préparer pour l’école.
Accueil vous protège et vous le protège.
Lors d’une journée froide d’hiver, vous pouvez jouer à la maison et garder chaleureux et confortable.
A la maison vous pouvez aller sur votre ordinateur et regarder une vidéo ou joue un jeu ou jouer à un jeu, et il n’a pas d’importance si le jeu est boiteux parce que votre maison garde le secret.
C’est l’endroit ou nous avons grandi et appris tous que on sait maintenant.
C’est la place que nous tous aimons et chérissons.
La fin